Chemin de navigation

  • Imprimer cette page
  • Réduire la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Choisir le contraste élevé
  • Choisir la couleur standard

FAQ

Bien souvent, l'âge est perçu comme un problème, tant à titre individuel qu'à l'échelle de la société. On oublie que le fait de pouvoir vivre aussi âgé est une réussite en soi.

L'augmentation de la proportion de personnes âgées est considérée comme un fardeau pour les jeunes travailleurs. Pourtant, aujourd'hui, la population âgée est en bien meilleure santé que les générations précédentes. Les personnes âgées possèdent également des compétences et une expérience utiles, dont les jeunes pourraient s'inspirer et profiter.

Rester actif en vieillissant, voilà la clé de la question du vieillissement démographique.

Le vieillissement actif, c'est:

  • donner aux personnes âgées la chance de prendre pleinement part à la société;
  • promouvoir l'emploi des personnes âgées;
  • permettre aux personnes âgées d'apporter une contribution active par le travail bénévole (souvent comme aide familiale);
  • permettre aux personnes âgées de vivre en toute autonomie grâce à des logements, des infrastructures, des applications informatiques et des transports adaptés.

Informer, diffuser les bonnes pratiques, encourager les décideurs politiques et les acteurs concernés à faciliter le vieillissement actif, à tous les niveaux.

L'Union européenne peut soutenir ces objectifs dans plusieurs domaines d'action: l'emploi, la santé publique, la société de l'information, les transports et la protection sociale.

La Commission européenne invitera les autorités nationales, régionales et locales, la société civile, les employeurs et les syndicats à prendre des engagements en vue de l'adoption de mesures et d'objectifs spécifiques (2011), de sorte que des réalisations concrètes puissent être présentées au cours de l'Année européenne 2012.

Les engagements peuvent:

  • être liés à l'emploi, à la participation à des activités sociales, à la formation permanente, au bénévolat des seniors, à l'autonomisation, à la santé publique, etc.;
  • être pris par des organismes publics ou privés;
  • viser à lever des obstacles qui empêchent les personnes âgées de continuer à travailler;
  • comporter des débats publics de sensibilisation;
  • déterminer des priorités d'action.

Les villes peuvent s'inscrire au programme «Pour des villes seniors admis» de l'Organisation mondiale de la santé. Les entreprises peuvent s'efforcer d'améliorer les conditions de travail pour les employés plus âgés. Les organisations de la société civile peuvent encourager le bénévolat des seniors.

L'Union européenne a déjà pris des initiatives visant à promouvoir le vieillissement actif dans les domaines de l'emploi, de la formation permanente, de la santé publique et de la société de l'information. L'Année européenne mettra ces initiatives sous les feux de la rampe.

Oui, auprès de programmes européens existants, tels que le Fonds social européen, le programme d'éducation et d'apprentissage tout au long de la vie et le programme-cadre de recherche. De plus amples informations concernant les possibilités de financement seront publiées sur ce site d'ici septembre.

Chaque État membre de l'UE désigne un coordinateur national pour l'organisation des activités liées à l'Année européenne. La Commission assurera la coordination au niveau européen et encouragera toutes les parties concernées à communiquer.