Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Rapport de l'OCDE : comment tirer le meilleur parti des synergies pour une amélioration de l’apprentissage

27/06/2013

En avril 2013, l'OCDE publia un rapport de 600 pages sur l'évaluation des élèves dans les écoles primaires et secondaires. L'expérience de 28 membres de l'OCDE est analysée en se concentrant sur l'évaluation des élèves, des professeurs, des établissements scolaires et du système éducatif. Une évaluation internationale comparative des systèmes éducatifs est présentée ainsi qu’une analyse des politiques actuellement en vigueur dans les pays de l'OCDE. Le rapport présente également un cadre pour réaliser les évaluations et montre des exemples d’options stratégiques fondées sur des données probantes. L’un des résultats notables est le suivant : des différences importantes existent toujours entre les États de l'OCDE ; par exemple, au Danemark et en Suède, les élèves d'écoles primaires ne reçoivent pas de notes alors qu'en Hongrie, en Italie ou en Pologne, les notes numériques sont la forme d'évaluation formelle fondamentale.

children and teacher in a classroom

Un contexte en évolution

Les indicateurs gagnent en importance car les personnes en charge des systèmes éducatifs s’intéressent aux performances des étudiants, d’autant plus que les données qu’ils produisent permettent d'établir des comparaisons entre les pays. D'après le rapport, cet intérêt est dû à l'importance croissante accordée aux normes éducatives dans la conception de l’école, le contenu des cours et la performance des élèves. Dans un même temps, au fur et à mesure que les capacités de suivi se développent, les décideurs introduisent des normes éducatives que les élèves doivent atteindre à différentes étapes de leurs études. Un autre facteur qui influence la demande d'évaluation des systèmes éducatifs sont les défis sociaux et économiques actuels auxquels les pays de l'OCDE font face. Parallèlement à la baisse des dépenses et des budgets, on exige que la prise de décision soit davantage basée sur des données probantes. Le rapport souligne plusieurs tendances comme l'extension de l'évaluation dans les systèmes scolaires, en raison notamment des efforts pour rendre les écoles plus responsables et plus équitables. Les activités d'évaluation deviennent également plus variées et vont d'évaluations externes des écoles à l'auto-évaluation. Il faut également noter la diversité croissante des indicateurs utilisés sur l'ensemble des systèmes scolaires et sur le plan international.

Défis et difficultés

Bien que beaucoup reconnaissent que les cadres d'évaluation ont un rôle clé à jouer pour bâtir des systèmes scolaires plus justes, mener à bien ces objectifs présente des défis stratégiques majeurs. Il est difficile de développer un système objectif d’évaluation des élèves (c.à.d. une évaluation qui traite équitablement tous les types d'élèves et qui trouve un juste équilibre entre les évaluations sommatives - qui résument les connaissances des élèves à un moment donné - et les évaluations formatives - qui adaptent l'apprentissage en permanence pour améliorer les résultats), et un système d’évaluation scolaire qui garantit que la qualité de l’apprentissage et de l'enseignement demeurent des éléments fondamentaux. Les inégalités en matière d'éducation restent l'un des principaux défis. Un rapport de l'OCDE depdf 2012, sur l'équité et l'égalité dans les écoles suggère que près d'un élève sur cinq n'a pas atteint le niveau de compétences de base minimum pour fonctionner dans la société. Le rapport recommande des évaluations suivies d'un retour, ainsi qu’une formation des enseignants sur la façon d’évaluer leurs propres efforts afin d’améliorer la pratique en salle de classe et les résultats des élèves. L'impact de la réduction de l'échec scolaire sur le développement social et économique au sens large est significatif.

Subscribe
Unsubscribe