Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Regard sur le Vieillissement: Conférence de haut niveau sur les soins de santé et les soins à long terme

04/04/2012

Du 19 au 21 mars, le Conseil Régional de la Carélie du Nord, en association avec DART (Declining, Ageing and Regional Transformation), le Ministère Finlandais de la Santé et l’Alliance Européenne pour les Familles, ont organisé une conférence intitulée « Regard sur le Vieillissement » à Joensuu, en Finlande. Durant la conférence ont eu lieu plusieurs ateliers pratiques, des exposés d’experts, des débats ainsi que des réunions ayant pour but de discuter les problématiques en rapport avec les politiques sur le vieillissement de la population. L’un des thèmes principaux de la conférence abordait la question de savoir comment les systèmes de soins de santé et de soins à long terme vont pouvoir faire face à une augmentation de la demande liée au vieillissement de la population.

En plus de cette problématique cruciale, les animateurs de la conférence ont aussi discuté des problèmes d’emploi et de migration, de vieillissement en termes de qualité des soins, des relations entre professionnels de la santé et patients, ainsi que de défis démographique au sens plus large. La conférence avait pour objectif (1) de sensibiliser le public et les sphères politiques aux problématique en relation avec le vieillissement de la population ; (2) de générer de mesures politiques innovantes ayant pour but de résoudre les défis actuels et à venir en rapport avec les soins de santé et les soins à long terme, et (3) de faciliter la création de réseaux professionnels et le partage des connaissances aux niveaux régional, national et européen.

Pekka Kuosmanen, Directrice des Services Sociaux et de la Santé dans la ville de Joensuu a accueilli les participants à la conférence en commençant par une visite de son centre régional, ses politiques d’assistance sociale et de santé ayant pour but de rendre les expériences liées aux vieillissements positives. Dans l’ensemble, les animateurs de la conférence ont mis en évidence plusieurs tendances démographiques qui vont avoir d’importantes conséquences pour le marché du travail en Europe ainsi que les stratégies sociales européennes en général.

La population européenne actuelle est caractérisée par un taux de fertilité bas, inférieur au taux de remplacement. Joachim Cohen du groupe de recherche End-of-Life à l’université de Ghent et Vrije à Bruxelles en Belgique a aussi démontré qu’en parallèle à ceci, l’espérance de vie des habitants de l’Europe est en constante augmentation, ce qui se traduit par une pression considérable sur les systèmes de retraite et de santé. Au vu de ces tendances, il est crucial d’être très conscient des besoins globaux en termes d’emploi. Lieve Fransen, Directrice à la Direction Générale de l’Emploi et des Affaires et de l’Inclusion Sociales à la Commission Européenne, a mis en évidence dans sa présentation que l’augmentation de la demande d’emploi dans l’UE au cours des dix prochaines années est estimée à 7,5 millions de demandeurs d’emploi supplémentaires, toujours dans le secteur économique tertiaire plutôt qu’industriel, suivant la tendance actuelle. Plusieurs autres orateurs ont aussi insisté sur le fait qu’il est aussi essentiel de réaliser qu’une population de plus en plus âgée va se traduire par une augmentation du besoin en professionnels de santé spécialisés, en particulier dans les domaines des soins de prévention et des soins palliatifs. Jos de Blok, Directeur Exécutif de Buurtzog aux Pays-Bas a présenté un exemple de services aux personnes âgées rentables qui se concentre sur la prévention et la qualité des soins fournis, tout en fournissant un espace de travail gratifiant à ses employés.

D’autres présentations ont été préparées notamment pour des ateliers ayant pour thèmes les problèmes suivants entre autres : accumulation de connaissances sur le vieillissement de manière pluridisciplinaire ; aides à l’indépendance dans la vieillesse ; et participation des patients dans le développement de produits et service de santé. Riitta Antikainen, Professeur en médecine gériatrique à l’Université de Oulu, a en particulier mis en évidence plusieurs importants problèmes dans le domaine de la santé publique pour les personnes âgées, tels que la promotion de la santé, améliorer la qualité de vie ainsi que la qualité des soins, et diminuer le fossé des inégalités liées à la santé. Le professeur Antikainen a cité plusieurs programmes de recherche récents qui ont renouvelé des stratégies liées à un vieillissement réussi, telles qu’une bonne hygiène de vie ; la mise à disposition d’outils de dépistage appropriés pour les personnes âgées qui permettent de reconnaître les personnes à risque ; promouvoir des vaccinations régulières, de l’exercice, une stimulation cognitive et des activités sociales.

Au cours du premier atelier, Taina Mäntyranta, Conseillère Ministérielle au Ministère Finlandais des Affaires Sociales, a discuté de « l’égalité dans l’accès à des soins de santé de qualité ». La présentation mettait en évidence des directives stratégiques telles que la promotion d’assistance sociale et de santé, une structure des services, le nombre d’employés et leur compétence, la qualité des environnements de soins et de vie. Mäntyranta a exposé ce que de tels environnements comprennent et le rôle que les autorités de santé et d’assistance sociale municipales devraient jouer pour subvenir aux besoins des personnes âgées en maisons de repos. Elle a aussi insisté sur l’importance de promouvoir la formation de personnel compétent, en particulier à l’aide de qualifications professionnelles en assistance sociale et/ou santé pour les personnes travaillant dans ce domaine. Cette présentation mettait particulièrement en évidence les facteurs qui peuvent susciter des problèmes pour s’assurer que toutes les personnes âgés ont le même accès à des soins de qualité, y compris des considérations telles que géographie, variations locales, sexe et différences socioéconomiques (par exemple éducation et revenu).

Lors du second atelier, intitulé « L’accumulation de connaissances sur le vieillissement de manière pluridisciplinaire », Arja Jämsén, Manager régional pour le Centre Expert d’Assistance Sociale dans l’est de la Finlande, a discuté d’une vue alternative au mode de penser traditionnel qui considèrerait les personnes âgées comme une ressource plutôt qu’une charge pour la société. D’après sa présentation, « la connaissance du vieillissement » devrait être considérée avec une approche selon laquelle vieillir est un phénomène complexe et extensif, dont la compréhension requiert une approche pluridisciplinaire et la participation de différents membres de la société, y compris les citoyens âgés eux-mêmes, qui devraient être impliqués dans le développement des règlementations qui les concernent. Jämsén a présenté l’exemple de la Carélie du Nord, où la population est vieillissante, et qui a réussi à trouver des moyens innovants d’inviter les personnes âgées à contribuer aux stratégies et politiques en rapport au vieillissement, ainsi que de promouvoir une nouvelle manière de travailler avec les personnes âgées, qui inclus une vie active, un enseignement en continu, et une vie heureuse.

La conférence fut conclue par une journée de visite couvrant des thèmes tels que les services de santé à long terme ; l’éducation et la formation ; la coopération à différents niveaux entre les fournisseurs de services ; et les innovations produit et service.

For further information

Certaines des présentations de cette conférence sont disponibles ici.

 
Subscribe
Unsubscribe