Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

L’Écosse lance une campagne de lutte contre la pauvreté des enfants

28/04/2011

Le 15 mars, Nicola Sturgeon, vice-première ministre écossaise, a lancé une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté des enfants. Un enfant sur cinq en Écosse grandit dans une famille relativement pauvre et ses perspectives d’avenir dépendent en grande partie de la situation économique de ses parents.

Cette campagne sans précédent a pour groupe cible les familles écossaises les plus démunies, qui bénéficient ainsi d’une aide afin d’améliorer leurs revenus et, de cette façon,  les chances de réussite de leurs enfants. Il s’agit de la plus grande campagne de coordination jamais déployée pour tenter de sortir un maximum d''enfants de la pauvreté.

Aider les familles écossaises les plus vulnérables

Cette nouvelle stratégie écossaise s’inscrit dans le cadre des objectifs du UK Child Poverty Act 2010 (la loi sur la pauvreté infantile adoptée en 2010 par le Royaume-Uni), qui fixe une série d’objectifs à atteindre d’ici 2020 afin d’éradiquer la pauvreté des enfants. Ces objectifs se rapportent à quatre indicateurs du niveau de pauvreté infantile : le faible revenu relatif, l’association d''un faible revenu et d''un dénuement matériel, le faible revenu absolu et la pauvreté persistante. 
Mme Sturgeon a expliqué en ces termes les raisons sous-tendant cette nouvelle campagne :   « Nous avons déjà mis en place des politiques innovantes locales comme le gel des impôts locaux et la gratuité du chauffage et l’exonération des frais de prescription. Mais nous devons poursuivre nos efforts. Cette toute première stratégie écossaise entend intégrer l’aide aux familles les plus démunies dans toutes les politiques, qu’il s’agisse du logement, de la santé ou de l’éducation ».

Deux grands objectifs : accroître les revenus des ménages et améliorer le bien-être des enfants

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté des enfants, le gouvernement écossais a défini deux objectifs clés. Le premier consiste à accroître au maximum les ressources financières des ménages, en augmentant le pourcentage de parents ayant un emploi, par le biais d''initiatives comme le Community Jobs Scotland, et en offrant davantage de places d’apprentissage.  Il faut aussi diminuer la pression financière sur les revenus de la famille, ce que la campagne entend réaliser grâce à des mesures comme des aides pour l’achat d’uniformes scolaires, le gel des impôts locaux, l’exonération des frais de prescription et la gratuité du chauffage.

Le second objectif est d’améliorer le bien-être des enfants et leurs perspectives d’avenir. La campagne se propose d’atteindre cet objectif en encourageant la participation active des parents à l’éducation de leurs enfants et en les aidant à leur apporter un foyer accueillant par le biais de différents projets. Parmi ceux-ci, retenons le projet You First destiné aux familles vulnérables et le programme Partenariat pour l’aide aux familles qui prévoit une assistance d’une durée de deux ans pour les adolescents qui deviennent parents pour la première fois.   D’autres mesures ont également été identifiées comme essentielles, comme l''amélioration des conditions de vie des communautés et des conditions de logement grâce à la construction de logements abordables au sein des communautés à revenus intermédiaires, avec aussi plus d''espaces verts et d''infrastructures de sports et de loisirs. Le gouvernement renforcera par ailleurs son soutien financier en faveur des jeunes, par le biais d’une allocation pour frais de scolarité, afin de les aider à ne pas arrêter leurs études.

Un fonds  pour  « les premières années »

Concrètement, un financement « précoce » s’élevant à 6,8 millions de livres sterling (environ 7,7 millions d''euros) sera mis en place. Les associations nationales du secteur bénévole pourront introduire une demande d''intervention au mois de mai. Ce fonds permettra de soutenir des projets axés sur le soutien parental, la création de structures d’accueil abordables, les activités ludiques et sociales et des mesures de santé  familiale.

Douglas Hamilton, Président de l’organisation Save the Children en Écosse, s’est réjoui de la stratégie et expliqué : « De nous jours en Écosse,  trop d’enfants grandissent encore dans des conditions défavorables : logement mal chauffé, mauvaise alimentation ou éducation déficiente par exemple. C’est pourquoi cette première stratégie nationale de lutte contre la pauvreté infantile est un pas en avant significatif. »

For further information

Subscribe
Unsubscribe