Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Suède : des aidants recevront une allocation parentale pour veiller sur les enfants de parents célibataires mal

01/07/2010

Allocation couvrant un maximum de 120 jours par enfant et par an

En vertu de cette nouvelle disposition, une allocation temporaire de congé parental peut désormais être accordée à une tierce personne venant aider un parent célibataire trop malade pour s''occuper de leur(s) enfant(s). L’enfant doit être âgé de zéro à trois ans. L’allocation couvre maximum 120 jours par enfant et par an et est payée par enfant. L’aidant qui doit s''occuper de deux enfants de moins de trois ans, recevra donc deux paiements séparés. Dans le cas des enfants adoptés, la nouvelle mesure s’applique jusqu’à leur 5 ans. L’objectif de ce nouveau dispositif est d’offrir aux parents célibataires les mêmes possibilités de garde que les familles biparentales.

À l’heure actuelle, l’allocation temporaire est accordée à tout parent contraint de prendre congé pour s''occuper d''un enfant malade âgé de moins de 12 ans (16 ans dans certains cas), par exemple lorsque la personne qui s’en occupe habituellement est également malade. Cette allocation couvre 60 jours par enfant et par an et peut être prolongée de 60 jours. Ce « bonus » ne peut toutefois pas être utilisé en cas de maladie de l’aidant habituel.

En vertu de la nouvelle loi, le parent doit, pour pouvoir bénéficier de l''indemnité temporaire, être malade au point de ne pas pouvoir s''occuper de son enfant. Interrogée sur l’obligation pour les parents de présenter un certificat médical de maladie, Jessica Löfvenholm, chef de section au département Sécurité sociale du ministère de la santé et des affaires sociales, a répondu : «Un tel certificat n’est pas obligatoire mais l''Agence nationale de sécurité sociale peut en faire la demande pour évaluer la situation. »

Avec la nouvelle règle, l''allocation de congé parental est payée au jour et dépend des revenus de l’aidant. Elle équivaut à 80% de son salaire et ne peut dépasser le montant maximum de 26.400 couronnes suédoises par mois (environ 2.640 euros) En 2009, le montant moyen était de 800 couronnes (environ 80 euros) par jour. Cette allocation est octroyée par l’Agence suédoise de sécurité sociale.

For further information

Contact : Jessica Löfvenholm

E-mail : jessica.lofvenholm@social.ministry.se

 
Subscribe
Unsubscribe