Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Séminaire sur l’aide aux parents isolés dans l’UE

21/06/2010

Quelle est la situation des familles monoparentales dans l’UE ? Que font les différents pays pour soutenir ces familles et pour les aider à rester sur le marché de l’emploi ? Voilà les questions examinées lors d’un récent séminaire, organisé dans le cadre de l’Alliance européenne pour la famille à l’occasion de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en 2010. Le séminaire intitulé « Aider les parents isolés : comment mieux les intégrer au marché de l’emploi ? » a eu lieu à Bruxelles le 2 juin 2010 et a réuni des représentants de la Commission européenne, des États-membres de l’UE et d’ONG.

La situation des parents isolés dans l’UE

La première partie du séminaire était consacrée à un aperçu du phénomène des parents isolés en Europe et à une étude de la Commission européenne intitulée « Pauvreté et exclusion sociale dans les ménages monoparentaux ».

« Le nombre de ménages monoparentaux est en hausse dans l’Union et ceux-ci sont plus vulnérables que les autres types de familles, » a souligné Marie-Anne Paraskevas de la DG Emploi de la Commission européenne.

L’étude a révélé que près de 20 % des enfants européens vivent dans des ménages monoparentaux et qu’ils sont exposé à un risque de pauvreté près de deux fois plus élevé que le risque de pauvreté moyen de l’ensemble des enfants (34 % contre 19 %). Quant aux origines de la monoparentalité, Mme Paraskevas a précisé que la plupart des familles monoparentales des pays méditerranéens résultent d’un veuvage, tandis que le divorce ou la séparation sont la cause principale dans le reste de l’UE.

Mme Paraskevas a également souligné que la grande majorité des parents isolés sont des femmes, qui éprouvent des difficultés à se maintenir sur le marché de l’emploi et à ne pas dépendre des allocations sociales. Les mères isolées doivent souvent faire un choix entre l’emploi et la garde des enfants en milieu familial, suite à l’insuffisance des services de garde d’enfants disponibles. En réaction, les politiques de soutien doivent viser les parents isolés et leurs enfants, à travers l’aide financière, les services sociaux et grâce à une meilleure intégration sur le marché de l’emploi, a-t-elle ajouté.

Mesures mises en place pour aider les ménages monoparentaux

En outre, trois systèmes très différents d’aide aux parents isolés ont été présentés. Jane Hall, du Ministère du Travail et des Pensions du Royaume-Uni, a souligné que le Royaume-Uni est l’un des États-membres de l’UE où les parents isolés sont les plus nombreux et que plus de la moitié de ceux-ci sont sans emploi. Elle a ensuite expliqué que le gouvernement du Royaume-Uni s’occupe de la question en prenant des mesures telles que les conseils personnalisés et les crédits d’impôt, ainsi que par un programme public facultatif visant à encourager les parents isolés à trouver un emploi.

Monique Kuunders, de l’Institut de la jeunesse des Pays-Bas, a déclaré que les mères hollandaises isolées travaillent plus qu’auparavant, que leurs horaires sont plus longs et qu’elles ont des difficultés à trouver des solutions de garde pour leurs enfants. Les parents isolés bénéficiant d’une aide publique doivent travailler ou chercher activement un emploi. Au début de 2009, la législation a été adoucie, encourageant néanmoins les parents à s’inscrire à des formations.

Phillipe Steck de la Caisse nationale française des allocations familiales a parlé de l’allocation spécifique pour parents isolés en France et d’un plan récemment renforcé de transition des allocations au travail, visant à imposer des contrôles plus sévères sur ce type d’allocations, exposées à des fraudes plus nombreuses que les autres aides.

Les présentations étaient suivies d’une discussion pendant laquelle les autres représentants ont parlé de la situation des parents isolés dans leurs pays. Parmi les mesures mises en place pour soutenir les parents isolés, il y avait l’allocation universelle généreuse en Irlande, ainsi que des programmes pour parents isolés offrant des formations et des conseils en matière d’emploi au Danemark. D’autres pays (Roumanie, Chypre) sont prêts à adopter des allocations destinées aux parents isolés, mais aucune mesure spécifique n’est disponible en Slovaquie, en République tchèque, en Lettonie et en Autriche.

For further information

Subscribe
Unsubscribe