Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Des conditions de travail plus souples pour un plus grand nombre de parents au Royaume-Uni

12/05/2010

Au Royaume-Uni, le droit de solliciter un assouplissement des conditions de travail a été étendu aux parents dont les enfants ont jusqu’à 16 ans. Auparavant, ce droit était limité aux parents ayant des enfants âgés de zéro à six ans Ce droit est également étendu aux parents d’enfants handicapés jusqu’à l’âge de 18 ans et, dans certaines conditions, aux personnes qui s’occupent d’adultes dépendants. Les entreprises sont dans l’obligation d’examiner les demandes de flexibilité d’un plus grand nombre de collaborateurs, un changement qui devrait doper le télétravail.

La législation place l’employeur dans l’obligation d’ « examiner sérieusement » toutes les demandes d’assouplissement et ne l’autorise à ne pas y accéder que s’il a de bonnes raisons de le faire. Entre autres critères d’éligibilité, les parents doivent avoir travaillé sans interruption pendant 26 semaines pour leur employeur avant d’introduire leur demande et ne peuvent en avoir introduit une au cours des 12 derniers mois. Si leur employeur accède à leur demande, les parents peuvent organiser leur emploi du temps en dehors de leur travail.

95 % des demandes sont acceptées

Avec l’extension de ce droit, 4,5 millions de parents supplémentaires peuvent y prétendre, en plus des six millions de parents et de travailleurs sociaux s’occupant de personnes dépendantes éligibles précédemment. Cet amendement a été adopté pour créer des conditions de travail plus favorables à la famille, selon le gouvernement britannique.

Le gouvernement a insisté sur le fait que l’assouplissement des conditions de travail avait aussi des vertus pour les entreprises, notamment l’accroissement de la productivité et la réduction des coûts de recrutement grâce à une plus grande loyauté du personnel. Selon le ministre des relations d’emploi, Pat McFadden, « les avantages de la flexibilité pour les entreprises sont établis et bien documentés, même quand la conjoncture économique est morose ».

M. McFadden ajoute que les entreprises peuvent refuser d’accéder à des demandes si elles ont des raisons économiques légitimes de le faire, mais que plus de 95 % des demandes des parents ont été acceptées, les employeurs prenant progressivement conscience des avantages que cela peut avoir pour leur entreprise.

Selon des enquêtes européennes sur les conditions de travail, les travailleurs britanniques sont plus nombreux à déclarer qu’ils parviennent à concilier, bien ou très bien, leur travail et leurs responsabilités familiales/sociales (85 %, contre 79 % en moyenne dans l’UE). Toujours selon ces enquêtes, 93 % des employeurs britanniques proposent au moins une formule flexible de travail, 57 % en prévoient au moins trois et environ 50 % offrent à tous leurs collaborateurs la possibilité de solliciter un assouplissement de leurs conditions de travail.

For further information

Subscribe
Unsubscribe