Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

La Présidence suédoise de l’UE met l’accent de la politique familiale sur l’égalité et sur la dignité des personnes âgées

01/07/2009

La Suède occupe la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne depuis le 1er juillet 2009. En matière de politique familiale, ce pays a obtenu des résultats exemplaires : les taux d’emploi des femmes et des mères sont parmi les plus élevés de l’UE et le taux de la pauvreté enfantine est parmi les plus faibles. En vue de faire progresser la politique familiale partout en l’Europe, la Suède a défini deux sujets prioritaires pour les six mois de sa présidence : « égalité des genres et non-discrimination » et « vieillir dignement et en bonne santé ».

Égalité entre les femmes et les hommes et non-discrimination

Une nouvelle phase d’action se prépare pour appuyer le principe de l’égalité des genres et de la non-discrimination dans l’UE. Une nouvelle proposition anti-discrimination majeure, présentée par la Commission et votée par le Parlement européen, figure à l’ordre du jour du Conseil. Si elle est approuvée, cette proposition étendra la protection légale contre la discrimination fondée sur l’âge, un handicap, la religion ou les croyances et l’orientation sexuelle, au-delà du domaine professionnel.

Entre-temps, dans le monde du travail, la Commission a proposé plusieurs lois permettant à la fois de faciliter l’accès des femmes à la création et la gestion d’entreprises et d’améliorer la position des conjointes aidantes. Le Conseil discutera aussi d’une proposition relative à l’amélioration de la sécurité et de la santé au travail pour les employées enceintes, qui viennent d’accoucher ou qui allaitent.

Les 15 et 16 octobre, Stockholm accueillera une conférence sur l’égalité entre les femmes et les hommes et traitera de comment celle-ci affecte la croissance économique et le développement. Cette conférence vise à préparer le terrain en vue des discussions prévues pour la fin de l’année au Conseil. Ces dernières devront examiner comment renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes afin de favoriser la croissance économique, d’augmenter l’emploi et de renforcer la compétitivité.

Vieillir dignement et en bonne santé

La population de l’UE vieillit. Les États membres de l''UE sont donc tenus d’intensifier leur engagement en faveur des soins et de la dignité des personnes âgées pour faire face à ce phénomène. C’est à ce titre que les personnes prodiguant des soins aux personnes âgées constituent un groupe cible important aux yeux de la présidence suédoise. Selon cette dernière, il apparaît essentiel de pouvoir apporter une meilleure collaboration et une attention accrue aux personnes âgées dans les services de soins.

Dans le cadre de la présidence suédoise, une conférence sur le vieillissement digne et en bonne santé sera organisée à Solna les 15 et 16 septembre. La Suède est bien placée pour présider à cette conférence, puisqu’elle est l’un des premiers pays de l’UE à faire l’expérience du glissement démographique vers une population plus âgée. Les chiffres d’Eurostat pour 1995 montrent en effet que la Suède enregistrait à cette époque la plus grande proportion de personnes âgées de plus de 65 ans avec un taux de 17 %, lequel est devenu la moyenne dans l’UE dix années plus tard. Selon Eurostat, les plus de 65 ans devraient représenter 30 % de la population totale d’ici 2060.


For further information

Subscribe
Unsubscribe