Chemin de navigation

Autres outils

  • Version imprimable
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

Malte: valoriser les enfants et investir dans leur bien-être

Le gouvernement de Malte donne la priorité aux droits de l’enfant et met en place des programmes d’action en vue d’offrir aux enfants une protection plus large.

Une Commission nationale pour une stratégie et une politique en faveur de l’enfance (CCPS, une nouvelle initiative entreprise depuis juin 2013, ayant pour préoccupations le développement des stratégies et politiques et le suivi concernant les enfants) a été établi par le Ministère pour la Solidarité sociale et familiale afin de développer une stratégie et une politique fondées sur les droits de l’enfant, avec au cœur de la thématique la participation des enfants. La Commission a également la responsabilité de rédiger un acte et une politique en faveur de l’enfance pour protéger les droits et les intérêts des enfants, après avoir consulté à ce sujet toutes les parties prenantes, y compris les enfants. 

L’accès à des ressources suffisantes

Soutenir la participation des parents au marché du travail 

À Malte, les démarches visant à améliorer les structures d’accueil pour les enfants prennent de l’ampleur afin de consolider les services de prise en charge des enfants et d’assurer l’accès à des services d’accueil de qualité disponibles pour tous, conformément à la politique du gouvernement maltais. Les normes de garde d’enfants dans le pays connaissent une hausse notable par l’intermédiaire de diverses initiatives, y compris la réglementation volontaire du secteur, l’amélioration des formations à la garde d’enfants, et des systèmes d’incitation à améliorer les structures d’accueil. 

Le congé maternité a été rallongé, passant de 16 à 18 semaines à partir du 1er janvier 2013, rémunéré à raison d’un taux hebdomadaire de 160 € pour les deux semaines supplémentaires. Ces mesures visent également à soutenir la participation des femmes au marché du travail. 

De plus, depuis janvier 2013, des cotisations à l’assurance santé sont offertes aux parents nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1961 qui ont arrêté de travailler pour élever leurs enfants mais qui ont ensuite repris leur travail. 

Assurer des conditions de vie correctes grâce à une combinaison de prestations 

Malte reconnaît l’avantage économique sur le long terme qui s’exprime lorsque l’on investit au niveau social dans le bien-être de l’enfant : c’est pourquoi le pays adopte actuellement une approche fondée sur la durée, qui se base sur la prévention et la prise de mesures précoces, démarches clés pour rompre le cycle intergénérationnel de la pauvreté en traitant la question de la pauvreté infantile. 

Parmi les mesures les plus récentes, on peut évoquer l’augmentation des allocations familiales et le versement anticipé de ces prestations pour coïncider avec le début de l’année scolaire en cours, ainsi que l’augmentation de l’indemnité de vie chère (IVC) pour des prestations soumises à des conditions de ressources et à caractère non contributif (telles qu’une assistance supplémentaire et une prime à l’énergie) pour aider les ménages les plus vulnérables. 

L’accès à des services de qualité et d’un coût abordable

Réduire les inégalités dès la petite enfance en investissant dans l’éducation et l’accueil des jeunes enfants 

À Malte, l’éducation dans les maternelles dépendantes de l’État (0-3 ans) est gratuite et accessible à tous. Un service extrascolaire pour les enfants en âge d’être scolarisés est également offert par la Fondation pour les services pédagogiques, au sein du Ministère de l’Éducation et de l’Emploi. Ce service comble l’écart entre l’heure à laquelle les enfants sortent de l’école et celle à laquelle les parents finissent le travail ; il contribue également à améliorer les conditions de travail des parents qui ont un emploi, tout en offrant aux enfants l’opportunité de développer leurs compétences au niveau social et émotionnel ainsi que leur faculté d’apprentissage. 

Renforcer l’influence du système éducatif sur l’égalité des chances

À Malte, la Commission nationale pour la promotion de l’égalité œuvre à sensibiliser les enfants et à les valoriser quant aux problématiques liées aux notions d’égalité, de discrimination et de stéréotypes. La Commission organise en effet des formations avec les différentes parties prenantes, y compris les groupes d’enfants et d’étudiants, afin de diffuser les informations relatives à ce sujet. 

Le Ministère responsable de l’Éducation assume également diverses initiatives pour promouvoir l’égalité des chances et améliorer la prestation des services, surtout pour les personnes défavorisées ou qui nécessitent davantage de soutien, en encourageant une approche pédagogique inclusive pour les étudiants qui requièrent un auxiliaire de vie scolaire. 

Améliorer la réactivité des systèmes de santé pour répondre aux besoins des enfants défavorisés

Les réponses aux besoins éducatifs des enfants qui suivent un traitement à l’hôpital Boffa, un hôpital spécialisé en oncologie, soins palliatifs et dermatologie, sont facilitées par le biais d’une collaboration plus étroite avec le département de l’Éducation. De cette manière, ces enfants continuent à recevoir un soutien et une assistance pédagogique tout en bénéficiant d’un traitement en milieu hospitalier. 

Offrir aux enfants un logement et un cadre de vie sûrs et adéquats 

Le gouvernement met actuellement en place certaines mesures en vue d’améliorer les structures d’accueil pour les enfants qui doivent être séparés de leur famille biologique. 

Améliorer les services d’assistance aux familles et la qualité des services de soins alternatifs

À Malte, on privilégie les familles d’accueil comme alternative aux placements en institutions, tout particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans.

Droit des enfants à participer à la vie sociale 

Encourager la participation de tous les enfants à des activités ludiques, récréative, sportives et culturelles 

Une politique provisoire sur les normes nationales en matière de sécurité des terrains de jeux en intérieur pour les enfants a été mise en place par l’Autorité maltaise de la concurrence et de la compétition. Ces normes serviront de lignes directrices pour le fonctionnement de ces centres et leur utilisation. 

Adopter des mécanismes qui favorisent la participation des enfants aux processus décisionnels les concernant 

Il est prévu de renforcer le rôle du commissaire à l’enfance de Malte en l’autorisant à mettre en œuvre des décisions. La Commission nationale de politique et de stratégie pour les droits de l’enfance élabore et modifie la législation pour traiter tous les aspects des droits des enfants, y compris les ordonnances de tutelle, l’adoption et le placement en famille d’accueil. 

Nouvelles perspectives

L’initiative ci-dessus offre un bref aperçu des objectifs de la politique et des actions prioritaires de Malte en vue de sauvegarder les droits des enfants et de favoriser leur bien-être. Même si cette problématique a été mise en exergue et que des avancées notables ont été réalisées dans ce domaine, la lutte contre la pauvreté infantile représente toujours un défi considérable. Les efforts s’intensifient du côté du Ministère de la Famille et de la Solidarité sociale afin de prévenir et de neutraliser ces facteurs susceptibles de porter préjudice au bien-être des enfants. Malte s’engage à œuvrer en faveur d’améliorations supplémentaires dans ce domaine en valorisant les enfants, combattant ainsi la transmission intergénérationnelle de la pauvreté et de l’exclusion sociale. 

Les informations relatives au profil pays ont été mises à jour en février 2014.

Une étude de recherche sur la Lutte contre la pauvreté infantile commanditée par le gouvernement maltais est actuellement réalisée par l’Université de Malte avec les objectifs suivants : 

« Étant donné que la réduction de la pauvreté est directement liée à plusieurs facteurs, des recherches plus approfondies seront menées afin d’obtenir une meilleure représentation des foyers les plus menacés et des causes de leur situation. Ces recherches formeront le pilier d’une stratégie plus détaillée qui traitera la problématique de la pauvreté infantile d’une manière plus globale. 

Cette recherche, même si elle n’est pas censée avoir un effet immédiat en matière de réduction de la pauvreté, permettra de mieux comprendre la complexité du problème de la pauvreté infantile, tout en permettant d’identifier les mesures nécessaires pour ouvrir la voie à une réduction durable de la pauvreté infantile. De ce fait, l’étude devrait représenter une contribution notable en matière de réduction de la pauvreté infantile sur le long terme. » 

La recherche, intitulée « Améliorer la qualité de vie des parents isolés à Malte », se concentre en particulier sur les mères célibataires et prendra fin en mars 2014 ; le rapport exécutif contenant les résultats et les propositions en matière de politiques sera soumis au Ministre de la famille et de la solidarité sociale.