Chemin de navigation

  • Fonctionnement de l'UE
    • Informations générales
    • Institutions, agences et organes
    • Travailler pour et avec l'UE

Paul-Henri Spaak (1899-1972)

Un homme d'État européen - c'est ainsi que peut se résumer la longue carrière politique du Belge Paul-Henri Spaak.

Mentant sur son âge, il parvint à s'enrôler dans l'armée belge durant la Première Guerre mondiale, acte qui le conduisit à passer deux années dans les prisons allemandes en tant que prisonnier de guerre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il était ministre des affaires étrangères, il chercha en vain à préserver la neutralité de la Belgique. Il suivit son gouvernement en exil tout d'abord à Paris, puis à Londres.

Après la libération de la Belgique, Spaak entra au gouvernement, occupant la fonction de ministre des affaires étrangères et de Premier ministre. Déjà au cours de la Seconde Guerre mondiale, il avait formulé des propositions pour l'unification des pays du Benelux, et, dès la fin de la guerre, il milita en faveur de l'unification de l'Europe en soutenant la Communauté européenne du charbon et de l'acier et une communauté européenne de défense.

Spaak estimait que la création de liens contractuels contraignants entre les pays était le moyen le plus efficace de garantir la paix et la stabilité. Il fut à même de contribuer à la réalisation de ces objectifs dans ses fonctions de président de la première Assemblée plénière des Nations unies (1946) et de secrétaire général de l'OTAN (1957-1961).

Paul-Henri Spaak fut une figure prédominante de la rédaction du traité de Rome. Lors de la conférence de Messine de 1955, il fut nommé président du comité chargé de la mise au point du traité par les six États qui y participèrent.

CONTACT

Demandes d'informations d'ordre général

Appelez le
00 800 6 7 8 9 10 11 Fonctionnement du service

Envoyez vos questions par courriel

Coordonnées des institutions, contacts avec la presse et visites

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

OuiNon

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?